La kasbah des Oudayas, une ville dans la ville

arts et culture
La kasbah des Oudayas, une ville dans la ville

Ce « ribat » (forteresse) a donné son nom à la cité toute entière. Si vous ne devez voir qu'une seule chose, c'est cette kasbah.

Elle a été construite au XIIe siècle par les Almohades. C'est dans ce ribat que séjournaient les soldats qui partaient faire la guerre sainte contre les Chrétiens en Espagne. Le ribat devint « Ribat El Fath », « Ribat la Victoire », puis… Rabat. Quand les Maures furent chassés par Philippe III d'Espagne, ils s'y installèrent. C'est pourquoi, lorsque vous vous y promenez, tout vous rappelle l'Andalousie : les murs peints à la chaux, le bleu omniprésent, les rues pavées, les lourdes portes de bois et les grilles en fer forgé.

Par la suite, cette forteresse imprenable devint le repaire des pirates quand Rabat devint le quartier général des gangsters de la mer sous le nom de « Salé-le-Neuf ». Elle prit enfin celui de « Oudaya » quand cette tribu chassée de Fès s'y installa en 1833. Entre-temps, son palais avait été construit et il était devenu la première résidence royale des souverains alaouites. Aujourd'hui, il abrite un musée de bijoux anciens et il reste très prisé pour son magnifique jardin fleuri.

Dans la kasbah, tout est calme, presque feutré, reposant. Ses maisons sont très recherchées par les artistes pour leur douceur de vivre. Ne manquez pas de prendre la rue Bazzo pour déguster un thé ou une orangeade au Café Maure dont le panorama donne sur Bab Al Bahr. La vue est moins dépaysante qu'elle ne le fut autrefois, mais elle a toujours son charme.

Kasbah of the Udayas
Kesbat
10 030 Rabat

Tel : +212 (0) 644-727244